Rare Canadian Art Page d'accueilRare Canadian Art Page de biographieRare Canadian Art GallerieRare Canadian Art Œuvre choisieRare Canadian Art Le récitEnglish Site
 
 

Biographie Page 7

Le matin suivant, le 11 septembre 1961, Françoise répondit au téléphone. D'une voix étranglée, elle demanda à son interlocuteur de répéter. C'était le service de police qui l'informait que son mari avait succombé à une crise cardiaque à bord du train. Sa plus grande crainte s'était confirmée. Elle fondit en larmes.

Même au plus profond de son deuil, elle se demandait si Gerald avait souffert. Son plus grand regret, et la source de sa culpabilité, était de ne pas avoir été à ses côtés quand il avait eu besoin d'elle. À la tombée du jour, elle se rendit compte de l'ampleur de la tragédie. Ses pensées revenaient constamment à Gerald, ce qui alimentait sa douleur. C'est en vain que ses amis et connaissances tentèrent de la réconforter. Françoise semblait distante. Après avoir réfléchi à la situation, elle décida qu'il serait inapproprié d'aller de l'avant avec l'exposition et la vente des tableaux. Elle garda toutes les oeuvres de son mari et se jura de n'en vendre aucune de son vivant.

<< Back 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

 
 
 
© Rare Canadian Art 2007